L’histoire du blog assassin d’un «insider» d’une ESC

Depuis plusieurs mois, un jeune bloggeur, étudiant d’une école de commerce fait du bruit sur la toile.

Ne vous attendez pas à ce que je donne le lien du et encore moins à ce que je cite l’école concernée, le but de ce petit article est vraiment différent. Je souhaite juste comprendre comment on peut en arriver là.

Insider Business SchoolEffectivement le ton du blog est dur, très dur, pour l’école et pour les étudiants de celle ci. Il faut creuser ce que nous livre ce bloggeur et surtout ne pas prendre toute l’information pour argent comptant.

En effet je suis persuadé qu’il y a un malaise chez cet étudiant et qu’il ne s’agit pas là simplement du   » plaisir  » de se tirer une balle dans le pied, et  dans ceux des autres étudiants de l’école au passage. N’importe qu’elle école de commerce pourrait être un jour confrontée à la même situation.

Dans toutes les écoles il existe des étudiants frustrés . Après avoir usé leurs fonds de culottes sur les bancs des prépas, dans l’unique but de rejoindre une  Grande  école de commerce synonyme d’excellence, ils se retrouvent parfois  désorientés une fois passés de l’autre côté de l’obstacle, persuadés qu’ après 2 ans de rudes efforts l’école  leur apportera la réussite professionnelle sur un plateau d’argent.  Selon moi, intégrer une école doit vraiment être perçu comme un  moyen et non une fin pour une carrière professionnelle réussie. Le simple fait  d’intégrer  une  Grande école  ne suffit bien évidemment pas.

Il est de la responsabilité des écoles  d’identifier ces étudiants afin de leur expliquer comment fonctionne l’école, de les guider et de les accompagner. Dans ce cas précis, les premiers articles datent quand même de février 2010, il est donc  encore temps ( ou est-il trop tard?) de rencontrer cette personne pour résoudre le problème et comprendre d’où vient le malaise.

Je vais surement me faire  mal voir mais je suis intimement persuadé que le problème provient en réalité du système , ou du moins de certaines prépas. En effet les étudiants qui vivent deux ans dans ce système en sortent parfois vraiment traumatisés , le rythme est parfois insoutenable, les méthodes frôlent parfois l’humiliation et surtout  elles encouragent  un individualisme excessif…

Un dernier point qui me parait  caractéristique des classes prépas et qui peut expliquer certains comportement, c’est  l’encadrement excessif des étudiants. En effet les étudiants ont des « khôlles »(interrogations orales ou colles) à tout moment, sont contrôlés sans cesse et n’ont plus de marge d’autonomie.

La pédagogie en école est aux antipodes. Une pédagogie qui d’ailleurs permet de s’acclimater  progressivement au monde des entreprises. Les  travaux demandés  encouragent l’esprit d’initiative, l’encadrement est moins contraignant , en  résumé: l’étudiant doit se prendre en charge.

Donc pas vraiment étonnant que une fois en école  nos chers prépas soient un peu déboussolés !

C’est comme ça que je perçois les choses, maintenant je suis entièrement ouvert à  la contradiction.

Article rédigé par PPG, rédacteur invité

2 Rétroliens / Pings

  1. la réponse de l’insider… « LE COMMERCE DE L'ECOLE
  2. muinuhbytrfcexyuhuigt

Laisser un commentaire