La "vraie" cote de popularité des écoles post-bac

Le Parisien a récemment souligné l’attractivité des écoles tandis que les principales banques d’épreuves ont enregistrées un nette baisse du nombre de candidats en 2009.

La cote de popularité des grandes écoles accessibles après le bac

Le Parisien a publié cette semaine un dossier sur les grandes écoles de commerce qui s’efforce, entre autres, de mesurer la cote de popularité de 25 écoles post-bac. L’étude est basée sur des données collectées auprès des banques d’épreuves pendant la période 2006-2008. Le trio de tête est constitué des écoles les plus demandées par les lycéens; l’ESSCA devance l’IÉSEG et l’ESCE. Puis, deux autres formations BAC+5, l’EM Normandie et l’ESDES, se partagent la cinquième place. D’une façon plus surprenante, on retrouve deux écoles du concours PASS parmi les dix premières: l’ESPEME et l’ECE.

Alors que le Parisien indique que « le recrutement à bac fait de plus en plus d’émules auprès des bacheliers », les principales banques d’épreuves post-bac ont enregistré un recul significatif du nombre de candidats en 2009. La conjoncture défavorable et la compétition accrue entre écoles BAC+3, BAC+4 et BAC+5 semblent justifier ce tassement après une forte hausse des inscriptions ces dernières années. Le concours Sésame a ainsi attiré 6% d’étudiants en moins (6699), contre près de 3,5% en moins pour le concours Accès (6642).

Au final, seules trois des meilleures écoles post-bac réalisent une progression: l’IESEG, l’EM Normandie et l’EBP International. Les grandes perdantes sont les formations BAC+4 telles que le CESEM qui a subi une baisse des inscriptions d’environ 14%. A l’inverse, le concours commun Atout+3 peut se targuer d’une augmentation des candidatures de près de 20%. Les programmes Bachelor en trois ans profitent donc du succès croissant des admissions parallèles (au niveau Master 1) au sein des écoles de commerce.

2 Commentaires

1 Rétrolien / Ping

  1. muinuhbytrfcexyuhuigt

Laisser un commentaire